Le certificat de nationalité est un document administratif délivré par le Président du Tribunal de Grande Instance qui confère à une personne la qualité de burkinabè.
Tous les tribunaux de grande instance du Burkina Faso ont compétence pour l’en délivrer. Une fois délivré, le certificat de nationalité burkinabè n’est soumis à aucun délai de validité.

Conditions de délivrance

Le certificat de nationalité est délivré à la suite d’une demande timbrée à deux cent (200) francs CFA (timbre fiscal) adressée au Président du Tribunal de Grande Instance.
• Produire un autre timbre fiscal de deux cents (200) francs CFA,
• Une somme de sept cents(700) francs CFA.

A l’appui de la demande, produire les pièces selon les cas ci-après :

1er cas :personnes nées au Burkina Faso d’un père ou d’une mère qui est lui-même ou elle-même né(e) au Burkina Faso :
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité,
-l’acte de naissance du père ou de la mère de la personne qui demande la nationalité.

2ème cas : personnes nées d’un père ou d’une mère burkinabè :
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité,
-le certificat de nationalité burkinabè du père ou de la mère de la personne qui demande la nationalité

3ème cas : personne ayant épousé une ou un burkinabè :
Le mariage doit avoir duré au moins six (06) mois.
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité,
-l’acte de mariage,
-le certificat de nationalité du conjoint.

4ème cas : personnes naturalisées burkinabè :
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité,
-le décret de naturalisation de la personne qui demande la nationalité.
5ème cas : personnes nées au Burkina Faso de parents étrangers et  y ayant leur résidence depuis au moins les cinq années précédant leur majorité :
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité,
-le certificat d’identité et de résidence de la personne qui demande la nationalité.

6ème cas : Personnes ayant acquis la nationalité burkinabè par déclaration (enfant mineur né au Burkina Faso) :
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité,
– la déclaration d’acquisition de la nationalité burkinabè enregistrée au Ministère de la Justice.

7ème cas : personnes née au Burkina Faso et ne pouvant justifier d’aucune nationalité d’origine :
-l’acte de naissance de la personne qui demande la nationalité.

NB : s’assurer de la conformité de l’orthographe des noms et prénoms sur les actes fournis (acte de naissance du demandeur et celui du père ou de la mère etc.).