Le Ministère de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique à travers la direction de l’accès à la Justice et de l’aide aux victimes (DAJAV), s’est résolument engagé depuis ces dernières années sur un vaste chantier, celui de la promotion de l’accessibilité au service public de la justice.
On retient ainsi l’accessibilité physique, l’accessibilité psychologique et celle financière.
L’accessibilité physique s’analyse en la bonne couverture du pays en juridictions, en établissements pénitentiaires, en cabinets de professions juridiques et judiciaires libérales (charges d’huissiers de justice, en charges notariales, d’avocats) et en services de police judiciaire fonctionnels et performants.
Aussi, le Ministère est passé de dix(10) tribunaux de grande instance en 2000 à vingt-cinq (25) TGI en 2017 avec l’ouverture du TGI de Koupéla et autant de maisons d’arrêt et de correction. Une troisième Cour d’appel à Fada N’gourma fonctionnelle depuis mars 2017.

L’accessibilité psychologique s’entend de la promotion, la disponibilité et l’appropriation de l’information juridique et judiciaire au niveau des usagers du service public de la justice. Pour ce faire, et pour être beaucoup plus à l’écoute des justiciables qui éprouvent des difficultés diverses d’accès au droit et à la justice, il a été créé des bureaux d’accueil et de renseignement dans les juridictions.
Par ailleurs la direction de l’accès à la justice met à la disposition des justiciables chaque année des dépliants traitant des procédures judiciaires et des droit humains.
L’accessibilité financière vise à permettre aux personnes économiquement défavorisées d’avoir accès à la justice pour la protection et la défense de leurs droits, libertés et intérêts. A ce titre, il a été mis en place un système d’assistance judiciaire géré par la direction générale du fonds d’assistance judiciaire. Ce fonds est fonctionnel à ce jour et déjà 87 personnes ont pu en bénéficier.

La mise en ligne d’un portail de publication faisant office de bureau d’accueil virtuel du justiciable burkinabé permettra certainement d’éclairer le justiciable sur ses droits et les procédures judiciaires dans un langage accessible.
Le site est accessible à l’adresse : http://infos-pratiques.justice.gov.bf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 10 =